je m’appelle
camille
& je suis un kaléidoscope créatif, souriant
et pétillant !

 

quand j’étais petite, je voulais être neurochirurgien, je n’aimais pas beaucoup les betteraves et je faisais tous les bricolages que je trouvais, quitte à récupérer tous les rouleaux de papier toilette « au cas où » de la maison. cela ne ressemblait à rien, je vidais des litres de colle blanche et je m’en mettais partout sur les mains.

quelques années plus tard, j’ai toujours les betteraves en horreur, je fais toujours des tas de bricolages, mais ils sont un peu plus jolis, j’ai préféré troquer le scalpel contre les feutres, les mots et les couleurs, et je me tâche toujours les mains dès que j’utilise un crayon ou un pinceau.

je suis née au Chili, j’ai grandi en Espagne, j’ai fait mes études à Paris et j’habite entre Montréal (j’aime beaucoup trop la neige) et Biarritz (j’aime beaucoup trop l’océan) et je rêve d’aller visiter le Groenland.

j’aime voyager parce que je crois que ça rend curieux, joyeux, humble – et aussi parce qu’on peut manger beaucoup de choses différentes.

je ne finis jamais mes tasses de café, je me ronge les ongles, je classe et renomme toujours très bien mes calques dans Photoshop, je fais souvent des blagues qui ne font rire que moi, je manie avec brio les différentes règles typographiques des différents pays, je sais expliquer la règle du hors jeu, je mange douze fruits et légumes par jour, j’adore dessiner des cartes des endroits que je visite et je fais beaucoup de course à pied.

je n’aime pas beaucoup mettre des majuscules, c’est peut-être mon seul côté rebelle, mais je garde cette singularité pour mon usage personnel, c’est promis.

oh, et je fais des très bons scones aussi, mais ça, je n’ai pas encore réussi à en faire un métier.

je m’appelle camille & je suis un kaléidoscope créatif, souriant et pétillant !

quand j’étais petite, je voulais être neurochirurgien, je n’aimais pas beaucoup les betteraves et je faisais tous les bricolages que je trouvais, quitte à récupérer tous les rouleaux de papier toilette « au cas où » de la maison. cela ne ressemblait à rien, je vidais des litres de colle blanche et je m’en mettais partout sur les mains.

quelques années plus tard, j’ai toujours les betteraves en horreur, je fais toujours des tas de bricolages, mais ils sont un peu plus jolis, j’ai préféré troquer le scalpel contre les feutres, les mots et les couleurs, et je me tâche toujours les mains dès que j’utilise un crayon ou un pinceau.

je suis née au Chili, j’ai grandi en Espagne, j’ai fait mes études à Paris et j’habite entre Montréal (j’aime beaucoup trop la neige) et Biarritz (j’aime beaucoup trop l’océan) et je rêve d’aller visiter le Groenland.

j’aime voyager parce que je crois que ça rend curieux, joyeux, humble – et aussi parce qu’on peut manger beaucoup de choses différentes.

je ne finis jamais mes tasses de café, je me ronge les ongles, je classe et renomme toujours très bien mes calques dans Photoshop, je fais souvent des blagues qui ne font rire que moi, je manie avec brio les différentes règles typographiques des différents pays, je sais expliquer la règle du hors jeu, je mange douze fruits et légumes par jour, j’adore dessiner des cartes des endroits que je visite et je fais beaucoup de course à pied.

je n’aime pas beaucoup mettre des majuscules, c’est peut-être mon seul côté rebelle, mais je garde cette singularité pour mon usage personnel, c’est promis.

oh, et je fais des très bons scones aussi, mais ça, je n’ai pas encore réussi à en faire un métier.